On trouve pour la première fois le nom de Vufflens en 1108 dans un acte de donation fait en faveur du couvent de Romainmôtier par un chevalier Léotard sous la forme de Woelflens. 

C'est au XII siècle que l'on voit apparaître dans les chartes les seigneurs de Vufflens, qui portent simplement le nom de leur terre. Leur généalogie est difficile à établir avec certitude, quoique plusieurs s'y soient essayés.

Une étude manuscrite de Ch. F. de Goumoëns-Sinner, écrite en 1838, fait remonter l'origine de la famille à Landri de Goumoëns qui aurait vécu en 1129 et qui aurait reçu en apanage héréditaire la terre de Vufflens. Un Landri de Goumoëns est bien attesté au milieu du Xlle siècle, de même qu'un Landry de Vufflens; toutefois aucun document actuellement connu n'atteste que ces deux Landry soient une seule et même personne, ni que les Vufflens descendent des Goumoëns. Un grand arbre généalogique, dressé par le baron d'Estavayé, place aussi les Vufflens dans la lignée des Goumoëns et ces derniers dans la lignée des Grandson. Mais pour lui, la maison descend de Pierre de Vufflens, fils de Landri.

Quoiqu'il en soit, Landri de Vufflens, premier à porter le nom de Vufflens, apparaît comme témoin dans une donation faite à l'abbaye cistercienne de Montheron, avant 1142, Les premiers seigneurs de Vufflens sûrement attestés sont deux frères, Aymon Raimond et Guillaume Raimond, cité respectivement dès 1167 et 1180; leur second nom permet de penser qu'ils sont fils d'un Raimond, cité par ailleurs comme chevalier de Vufflens et non pas seigneur. Des chevaliers de Vufflens-la-Ville sont attestés dès 1154; Ils appartiennent sans doute à la même famille, à juger de l'onomastique, mais aucun lien directe ne peut être établi dans les sources. La logique voudrait que Vufflens-le-Château soit le centre originel de la seigneurie et Vufflens-la-Ville un domaine qui en dépendait; ce sont d'ailleurs bien les maîtres de Vufflens-le-Château qui portèrent le titre seigneurial. Ainsi, les chevaliers de Vufflens-la-Ville formeraient une branche cadette des seigneurs de Vufflens-le-Château

(tiré du livre "Le château de Vufflens" de François Forel-Baenziger et et Marcel Grandjean, Collection de la Bibliothèque historique vaudoise, N° 110)  

Le magnifique ouvrage "Le Château de Vufflens" de François Forel-Baenziger et Marcel Grandjean, N° 110 de la collection Bibliothèque Historique Vaudoise, réunit en un seul volume tous les aspects historiques et architecturaux de Vufflens.